voyage

J’y vais mais j’ai peur

18 juillet 2018

« Charles avait déplié le journal et vérifié encore une fois. Le matin, à jeun, ça lui paraissait encore plus monstrueux que la veille. Cette rupture brutale dans son rythme lui procurait bien plus d’effarement que de joie. Pour un peu, il aurait été foutu de se plaindre que le sort ne le laissait jamais tranquille. Comme quoi, on se connaît mal : il aurait juré qu’il détestait sa vie et qu’il aurait tout donné pour la changer de bout en bout. Mais maintenant que ça lui tombait dessus, il se cramponnait à ses habitudes comme si on le menaçait de le chasser de chez lui à coups de pied au cul. » extrait de Vernon Subutex – Tome 2, Virginie Despentes

Allez, cette fois je le fais. On respire un grand coup, on rédige une lettre simple et on file à la Poste.

De toute façon, je suis toujours dans les temps. Puis, au pire, on changera de date de vol. Ah non, on ne peut pas, enfin y a des frais.  Remarque, je peux faire l’état des lieux le même jour que celui du vol. Ah non ça va pas le faire, faut que je sois à l’aéroport dans la matinée. Bon. Et si je le gardais encore un peu juste le temps de m’installer et je m’occuperai de tout ça plus tard ? Ah non, ça implique de payer deux loyers, un autre billet aller-retour, de poser des vacances moins d’un mois après la prise de poste… Je ne peux pas faire ça.

Ok, disons le 21 alors. Mais si c’est le 21, ce sera sûrement le matin, or le 21 c’est un mercredi et mercredi soir j’ai sport. Je fais comment pour y aller si j’ai plus d’appart ? Comment ça, c’est le but ?! Et si j’appelais mon assurance pour m’assurer que la résiliation ne posera pas de problème, parce que s’il y a un problème c’est foutu. Et ma box ? C’est pas réglé. Et toutes ces affaires qui traînent là, comment je vais faire pour les rassembler ? Les trier ? Et puis, j’ai même pas de feuille blanche.

Mais comment font les autres ?! Comment on sait qu’on n’est pas en train de faire une grosse erreur quand on s’apprête à tout lâcher sans filet de sécurité, si ce n’est la promesse d’un stage à l’étranger ? Comment on fait quand on croit prendre la bonne voie mais qu’on a l’impression de jouer sa vie à la loterie ? Comment on fait quand on ne peut compter pratiquement que sur soi ? Comment on fait quand on est seule ?

J’y vais mais j’ai peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *